La vie et rien d'autre

Tome 2


3 Commentaires

Aimez-vous les rogatons ?

Parfois, il est des mots qu’on entend, dont on ne connaît pas le sens exact, mais qui utilisés dans leur contexte, vous laissent deviner à peu près leur usage.

Les rogatons ont toujours eu pour moi une sonorité comique. Il ne faut pas les confondre avec les rogations, bien que les deux mots aient la même origine latine tirée de rogare (demander).

Le rogaton a un premier sens ironique qui désigne une requête, une supplication. Puis par extension, on a  appelé ainsi les ouvrages et les nouvelles du jour de peu d’importance ou encore des objets de rebut sans valeur.

C’est un mot que ma maman utilisait, avec gourmandise ; elle était lectrice, cruciverbiste et se régalait sans doute de quelques mots, qui sonnaient alors à ma jeune oreille de manière étrange. » Ce soir, au dîner, nous allons pouvoir finir les rogatons.  » Car ils étaient, dans la cuisine maternelle, les restes, les choses déjà servies, petites, mais néanmoins encore bonnes à manger. Ce mot a un sens délicieusement familial, convivial et réconfortant, comme un bon repas pris avec des gens qu’on aime !

3436995_blog

 » […] un morceau de pain et de jambon pour moi, un rogaton quelconque à mon piqueur […] « , Théophile Gautier, le Capitaine Fracasse.

Et c’est bien connu, parfois les restes sont meilleurs que le plat mangé la veille !

 

Mes outils :

Le petit Larousse 2000 (qui comme dirait mon fils Vincent est tout sauf petit),

Le Robert (en  deux volumes),

Dictionnaire de synonymes et contraires, le Robert (encore !),

Le Littré ou Dictionnaire de la langue française d’Emile Littré,

Dictionnaire culturel en langue française, le Robert (décidemment, on n’arrête plus Bob…).

Creative Commons License