La vie et rien d'autre

Tome 2


8 Commentaires

Décembre en noir et gris

J’ai mis mon manteau et mon cache-col pour photographier le jardin gris et froid, et mon courage en bandoulière aussi. 

Je constate, à quel point, l’hiver nous laisse le temps de regarder son jardin puisqu’on s’en occupe moins… Il n’y a que pendant les autres saisons que l’on est les bras tendus, vers les branches, armés d’un sécateur, ou les dos plié, vers le sol, pour bêcher….  

Il n’y avait pas grand chose à voir pour qui ne sait pas admirer : le mimosa en bourgeon qui a perdu un tronc lors de la tempête du mois, les perce-neige qui régnent sur la pelouse en hôtes hivernaux souverains, le camélia en bouton unique, les rameaux entrelacés de la vieille glycine qu’il me faudra éclaircir… Et nous avons planté, pendant les vacances, un abricotier Bergeron pour remplacer celui qui est mort de vieillesse… C’est drôle comme un jardin vous fait penser au temps qui passe, et mon temps à moi est bien ridicule face à celui de mon peuplier blanc, de mon lilas et de ma chère glycine. Car si vous pouviez voir ses troncs emmêlés, vous verriez à quel point elle est vieille et nous si jeunes, à quel point elle en verra bien plus, d’autres saisons que nous…

 

2012-01-08 bloghiv

Et pour vous souhaiter, de mon jardin urbain, des souhaits à n’en plus finir, je vous citerai Karel Capek :  » Nous autres, jardiniers, vivons en quelque sorte en avance sur le présent […] dans une dizaine d’années ce pin sera un arbre ; si seulement j’étais plus vieux de dix ans ! […] Le vrai, le mieux sont devant nous. Chaque année apporte davantage de croissance et de beauté. Dieu soit loué, nous aurons bientôt un an de plus. «  Que je vous souhaite florissant, en abondance ! 


8 Commentaires

Novembre mélancolique

Il a plu, enfin, longuement, régulièrement et de travers… Il a plu mais tout est désolé. Il a plu et les champignons font de la compétition, les feuilles du pommier de la résistance…

Récemment mis à jour

 

Il pleut encore et mon fils espère de la neige à Noël pour jouer dans le jardin : qui sait ? Il pleut et ça colle aux chaussures sur la pelouse détrempée, ça colle aux branches dénudées,  ça colle avec les nouvelles difficiles venues d’ailleurs, ça colle avec mes envies de rester à l’intérieur… Alors, je sors le plaid écossais et le thé du hammam, les chaussures fermées et les imperméables protecteurs, les plats mijotés et les envies de raclette, un peu de Verlaine et un peu de Caillebotte, les voyages sur la comète et les châteaux en Espagne…

 

Caillebotte1877_Place_de_l_Europe


7 Commentaires

Novembre : robe d’automne

Dans le jardin, les branches dévoilent leur ramure, l’humidité est propice à de nouvelles arrivées, fougère qui grimpe au muret et petits champignons dont je me demande toujours s’ils sont comestibles… ?   

 DSC_0004  

DSC_0006

 

 

 

 

 

 

Et il y a des installations de notre fait : fusain ailé rosissant de froid l’automne venu, et rosier Bossuet rose vif qui sont bien priés de prendre racine.

DSC_0001

Les couleurs sont chaudes rouge, jaune, orange, brun et rose donc. Seul le lierre fait fi du changement de saison et garde sa couleur vert foncé !

DSC_0002 DSC_0003 

En préparant le jardin pour l’hiver avec Vincent, nous avons délogé quelques escargots et les papillons flirtent encore avec les dernières hampes fleuries du buddléia.

Voici le temps où après avoir jardiné, on peut se récompenser d’une tasse de thé fumante !