La vie et rien d'autre

Tome 2


VESTIBULE

Il y a un très joli texte de Marcel Pagnol qui explique qu’il est entré dans les mots parce que les sons de certains d’entre eux lui plaisaient…

Alors, je commencerai par… VESTIBULE. Quel autre mot choisir, en effet, pour l’entrée en matière d’une collection ?

  • Laissons de côté le sens anatomique, le vestibule étant une cavité de l’oreille interne. J’ai d’autant plus de raison de vouloir n’en point parler que j’ai fait la pénible expérience d’une névrite vestibulaire : un matin, vous vous levez, la tête vous tourne, et vous perdez l’équilibre. Vous êtes, comme sur un bateau, tout en tangage et en roulis et les nausées vous assaillent. Vos yeux dansent la java et ne peuvent se fixer sur une page d’écriture. Marcher devient un challenge. Je m’en suis débarrassée en un mois, pour d’autres, cela dure un an…

  • Le vestibule est :

chez les Romains, l’espace entre la maison et la rue : manière élégante de ne pas recevoir les indésirables…

plus communément, la pièce d’entrée d’un édifice, qui communique aux autres pièces.

  • On trouve aussi :

antichambre : espèce de salle d’attente,

entrée : terme générique et insipide,

galerie : à un caractère nettement plus déambulatoire,

hall : de grande dimension ; se prête plus à un château qu’à un 2-pièces…,

narthex : vestibule transversal pour les catéchumènes et les pénitents,

porche : ah j’adore le porche ! Il rivaliserait presque avec le vestibule pour moi ; il a un petit côté so british, couvert mais hors oeuvre, et en avant de la porte d’entrée,

propylée : tout à fait antique… puisqu’il s’agit selon Larousse : entrée monumentale d’un palais, d’un sanctuaire grecs, constituée essentiellement d’une façade à colonnades doublée d’un vestibule. Tout un programme !

  • N’oublions pas le sens figuré :  » Une âme aventurée dans le vestibule de l’enfer, perdue dans les antres de la cabale « . Notre-Dame de Paris, 1831, Victor Hugo.

  • J’aime ce mot parce que :

1) il a un côté délicieusement désuet, qu’on retrouve,  entre autres, chez :

Marcel Proust :  » Dans le vestibule où je demandai à un valet de pied mes snow-boots, que j’avais pris par précaution contre la neige, dont il était tombé quelques flocons vite changés en boue, ne me rendant pas compte que c’était peu élégant, j’éprouvai, du sourire dédaigneux de tous, une honte qui atteignit son plus haut degré quand je vis que Mme de Parme n’était pas partie et me voyait chaussant mes caoutchoucs américains. « , A la recherche du temps perdu, 1927. 

Jane Austen, en version française (en vo, cela donne hallway) :  » Elizabeth jumped out; and, after giving each of them an hasty kiss, hurried into the vestibule, where Jane, who came running down stairs from her mother’s apartment, immediately met her. », Pride and prejudice, 1813.

2) il a plus d’allure qu’entrée, il est plus protecteur que porche et permet plus d’intimité que hall….

Mes outils :

Le petit Larousse 2000 (qui comme dirait mon fils Vincent est tout sauf petit),

Le Robert (en  deux volumes),

Dictionnaire de synonymes et contraires, le Robert (encore !),

Le Littré ou Dictionnaire de la langue française d’Emile Littré,

Dictionnaire culturel en langue française, le Robert (décidemment, on n’arrête plus Bob…).

Creative Commons License

Publicités