La vie et rien d'autre

Tome 2


4 Commentaires

Provence 5 : le végétal

Il y le roi, l’olivier (l’aglandau règne de Forcalquier à Oppedette) devant lequel Jean Giono s’incline, qui écrit :      » Je suis collé des deux mains dans cette glu d’olives. Que Dieu à l’instant me ferme le monde comme un livre et dise : c’est fini, que la trompette sonne l’appel des morts, je me présenterai en jugement en caressant des olives dans mes mains ; si je n’ai plus de mains, je caresserai des olives dans mes os, et si je n’ai plus d’os, je suis sûr que je trouverai un  » truc  » pour continuer à caresser des olives : ne serait-ce qu’en esprit. « ,  et la reine la lavande et leur dauphin le lavandin qui jouent du bleu, du mauve et du violet tandis que les tournesols rivalisent de leur jaune et tournent autour de l’autre roi de là-bas, le soleil…

PROVENCE_20104

Crédit : la plupart des photos sont de M. Today.

Il y a les amandiers, l’épeautre et le blé, le cyprès et le chêne vert dont les feuilles persistent et plein d’autres jolies fleurettes qui s »épanouissent dans les prés, les garrigues, les bois et les haies. Et le platane à l’ombre bien venue.

Il y a bien plus de verts que je n’aurais imaginé…

Publicités