La vie et rien d'autre

Tome 2


20 Commentaires

Mars : enfin !

J’aime le rose fuchsia de mon cognassier du Japon et le blanc si pur des cerisiers en fleurs, les muscaris ont étalé leur couleur dans l’herbe tout comme les camélias sur leur branche. Les tulipes violines dressent, indifférentes à la pluie, leur corolle unique. Quant aux orangers du Mexique, ils attendent leur heure…

R_cemment_mis___jour

 

Je me repais de ma fleur préférée, la pivoine, sensuelle, voluptueuse, froufroutante tous pétales dehors… Une vraie ode à la féminité !

001

Et dans mon jardin subsiste un mystère : je ne sais pas quel est cet arbuste qui a fleuri au début du mois de mars et qui maintenant se fane sans m’avoir livré son nom malgré mes recherches. Il fait environ 2 m 50 et se plaît à l’abri d’un mur et, dans l’ombre constante sous les frondaisons du mimosa. Son feuillage est léger, clair et ses petites fleurs au blanc immaculé sont ravissantes et, une fois ouvertes, offrent au regard leur pistil vert…

Un clic pour l’admirer de plus près…
011

 

Alors voilà à celle ou celui qui trouvera l’identité de mon bel inconnu, j’offrirai mon kit de bonheur au jardin… et ma reconnaissance printanière !

 

Creative Commons License

Publicités


12 Commentaires

Janvier : rien à déclarer

Depuis le solstice d’hiver, les jours rallongent pour mon plus grand plaisir, et mon moral gagne en degrés en même temps que les températures diurnes. Dans le jardin, ce soi-disant petit réchauffement n’est pas très visible, PRESQUE rien à déclarer si ce n’est que :

– les perce-neige sont en fleur, mais côté Atlantique point de blanc manteau à percer…

– une fleur de camélia s’est risquée à fleurir mais les boutons voisins ne lui ont pas encore emboîté le pas : suspens !

– le mimosa d’hiver s’éparpille en bouquets qui deviendront d’or en février…

– les quelques coings que mon mari n’a pas cueillis pour faire de la gelée (à se damner !) continuent à pourrir sur le branche et tomberont dans le jardin… des voisins…

– le Pierre de Ronsard et le jasmin font leurs pousses l’un en rose, l’autre en vert, pour nous embaumer quand viendra l’été…

– notre jeune Drap d’or bourgeonne, promesse de premières pommes à croquer peut-être cette année…

On peut cliquer une fois, puis encore une fois sur les fleurs, et hop… magie !
2011_01_30

Je n’aime pas l’hiver au jardin, les arbres sont tout dépenaillés et semblent implorer le printemps de leurs branches dénudées. On a du mal à imaginer qu’un jour tout redeviendra vert, tiède, accueillant

Creative Commons License