La vie et rien d'autre

Tome 2

Entre deux rives

1 commentaire

Vingt ans de mariage ( et vingt-huit de vie commune) valaient bien un voyage, après un si long périple !

Une semaine stambouliote donc, à entrer dans les mosquées à chaque coin de rues, comme chez nous les églises, et à y admirer les faïences, souvent d’Izmir, les coupoles élancées et à tenter de se repérer dans cet espace sans nef ni transept.

Une semaine à écouter , puis à guetter, l’appel à la prière cinq fois par jour des muezzins.

Une semaine à humer dans nos assiettes des parfums inconnus, des feuilletés, des fromages de chèvre, des boulettes de viandes, des desserts faits de semoule ou de riz, des poissons excellents.

Une semaine pour visiter deux palais, celui de Topkapi, une merveille, des jardins intérieurs, des vues imprenables sur le Bosphore, son petit kiosque doré et son trésor, faits de mille et une pierres précieuse, de nacre, d’ivoire et de bois rares, et celui de Dolmabahçe, où vous pourriez arriver en bateau, avec ses lustres et ses rampes d’escalier en cristal de Baccarat et de Bohème et sa gigantesque salle de réception…

Une semaine pour apprendre à ne pas remuer sa petite cuillère dans son café turc, et à boire son thé aussi tannique qu’un vieux bordeaux !

Une semaine pour prendre le tram à l’ancienne de la place Taksim, passer devant la cité Pera et rejoindre la tour de Galata, ou pour faire une croisière en bateau avec à l’horizon une multitude de minarets, et sur le rivage des palais au charme suranné ou d’anciens villages de pêcheurs devenus lieux de villégiatures prisés.

Une semaine à côtoyer modernité et tradition, Istanbul seule ville au monde à être à cheval entre deux continents, et s’étonner sur une carte des voisins de la Turquie : Grèce, Bulgarie, Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan, Iran, Irak et Syrie… Discuter avec Hale, notre guide turque d’un jour et comprendre que les turcs ne sont pas des arabes et que l’Islam n’y est pas une religion d’Etat.

 

Cliquez sur le montage pour l’agrandir 

Istanbul 2014-002

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Entre deux rives

  1. J’ai presque (dans 2 ans) le double d’années de mariage, le temps passe, et moi qui voyabe beaucoup, je ne suis jamais allée à Istambul, mais bon, j’ai d’autres priorités plus lointaines et ça me permet de voyager en te lisant……………………bises pleines de chaleur (ici plus de 30!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s