La vie et rien d'autre

Tome 2


2 Commentaires

Feuilles d’automne

Des livres et des voeux !

Plein de livres à lire  et, dans la vraie vie, des pages à tourner ou à écrire pour réinventer chaque matin, votre journée !

 

 

Et voici ce que j’a lu cet automne en attendant la nouvelle année :    

Certaines n’avaient jamais vu la mer, Julie Otsuka,  » Sur le bateau nous étions presque toutes vierges. « . Splendide roman , au  » Nous « , lyrique, poignant, dur. A lire absolument.

poster_190512

« L’autre : le souffle de la hyène« , Pierre Bottero :  » Au fil des siècles l’attention des Familles s’était relâchée.  » De la fantasy, conseillée par mon fils, abordable pour un esprit rationnel comme le mien !

« Maine« , J. Courtney Sullivan :  » Alice alluma une cigarette et s’allongea sur une des chaises longues que la brise marine laissait toujours un peu humides.  » Très beaux portraits de femmes imparfaites.

L’affaire de Road Hill House, Kate Summerscale.  » Le dimanche 15 juillet 1860, l’inspecteur principal Jonathan Whicher, de Scotland Yard, paya deux shillings au conducteur du fiacre qui le transporta de Millbank, quartier situé à l’ouest de Westminster, à la gare de Paddington, terminus londonien du great Western Railway. » Ni un documentaire, ni un roman policier, un entre-deux, une reconstitution historique très intéressante en matière judiciaire et sociale.

Le livre des morts, Glenn Cooper,  » David Swisher fit tourner la molette de son Blac-Berry.  »  Policier bien mené à l’idée finale originale.

Un portrait de Jane Austen, David Cecil,  » De manière assez appropriée, c’est à l’occasion d’un séjour dans une maison de campagne du XVIIIe siècle que je fis la connaissance de Jane Austen.  » La meilleure biographie relue de Jane Austen, car l’auteur tente avec succès de décrire la vie de Jane Austen avec le contexte et le regard de l’époque de celle-ci, et non pas  par une vision contemporaine et donc faussée, forcément, de ce que fut l’existence de cette immense écrivaine.  

Sauver sa peau, Lisa Gardner,  » Mon père m’a expliqué ça pour la première fois quand j’avais sept ans : le monde est un système ». Un roman policier, intriguant et astucieux.

Publicités