La vie et rien d'autre

Tome 3

Verts et gris

2 Commentaires

Eugène Boudin avait ses raisons quand il peignait les ciels normands, ses amis peintres l’appelaient d’ailleurs le roi des ciels.

On ne voit que lui, gris souvent mais tellement mouvant. Le ciel normand n’est pas seulement un couvercle dont on déplore qu’il s’égoutte trop souvent, le ciel normand est à lui seul, l’acteur.

Il met en valeur le vert de la mer et de la campagne où voisinent vaches et chevaux dans ces prairies à l’herbe grasse. Que du gris souris le ciel passe au gris perle, et le paysage devant vous immuable vous présente pourtant un tout autre tableau…

Et comme dans toute bonne peinture, le point de fuite qu’on soit à Avranches ou à Cancale est le Mont. Les nuages semblent tourner autour ou s’enfuir vers le large en contournant l’archange Michel qui veille toujours du haut de sa flèche.

Tourner autour tout un jour avant l’escalade….

Selon que vous faites un pas à gauche ou un pas à droite, vous serez en Bretagne ou en Normandie, dépaysements assurés de granit gris ou de verts prairie.

2 réflexions sur “Verts et gris

  1. l’expo au musée Jacquemart André (Paris) est magnifique, plusieurs tableaux sortis de collections privées y sont visibles.
    un petit documentaire montre des superposition photo puis tableau du paysage peint c’est impressionnant (c’est bien le cas de le dire)
    dates à vérifier misi vraiment je conseille la visite à tous ceux qui passent par là

  2. magnifique ce ciel tout moutonné ….
    Belle journée et à très vite
    Solène

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s