La vie et rien d'autre

Tome 3


Poster un commentaire

Pluies d’automne

Petite récolte cet automne, car pour des raisons professionnelles, je me suis remise à lire Le Monde, et c’était drôlement bien ! Enfin, drôle n’est peut-être pas le terme adéquat, parce qu’il s’en passe des choses dans le monde, et pas toujours des plus gaies, mais à lire le journal où on lit surtout le pire, on en oublierait qu’il y a des gens et des réalisations tout à fait formidables.

Et puis, j’ai maquetté ce nouveau blog après avoir pensé à le scinder, à l’arrêter… Pour me rendre compte finalement, que j’avais juste envie d’un relooking et besoin d’un nouveau souffle : une fois décidée, je n’avais plus qu’à accoucher du projet tout de suite ! Le temps de trouver la plate-forme, de structurer, de rebaptiser, de faire des essais, le temps à passer…

Voici donc les rares livres lus cet automne :

Les sortilèges du Cap Cod, Richard Russo,  » Le réveil trônant sur la table de nuit de sa chambre d’hôtel n’affichait que 5:17, et pourtant Jack Griffin, tout à coup parfaitement réveillé, comprit qu’il n’arriverait pas à se rendormir. » Très beau roman, sensible et doux-amer sur nos relations avec nos parents, nos enfants, nos conjoints : sujet ô combien classique, mais traité avec finesse et ironie.

Les débutantes de J. Courtney Sullivan.  » Robin Hughes termine ses études à l’université de Northwestern avec un master en santé publique en main.  » Littérature de campus, histoire bien tournée, histoires de jeunes femmes, mais avec plus de profondeur qu’il n’y paraît au premier abord.

Panique à Pornic, par les élèves de CM de Saint-Gatien avec la complicité de Marie Sellier :  » ça y est nous y sommes « . Ecrit par mon neveu, entre autres, un livre collectif écrit le temps d’une classe de mer, sur une classe de mer. Très sympa !

Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots… Laurent Bazin, Pierre-Henri Tavoillot.  » Comment expliquer les sombres attraits de la théorie du complot ?  » Court débat écrit entre experts sur notre manie de voir des conspirations partout.