La vie et rien d'autre

Tome 2

Rencontres printanières

Poster un commentaire

Me revoilà. Avec retard, mes lectures du printemps et dans mon escarcelle, plein de choses à lire sous le soleil de Toscane que je vous présenterai début septembre.

C’est un ami d’enfance, c’est un premier roman, un thriller qui met en scène avec talent notre ville natale, Tours. Maudite soit-elle de Vincent Desombre commence ainsi :  » Debout dans le silence de la nuit, l’homme regardait les informations télévisées. «  Et après vous ne voulez plus lâcher l’histoire avant de l’avoir finie !

 

La mort à deux visages, Nicolas Ménard. C’est un cousin qui écrit là son 2ème polar. Dans le 1er, l’action se passait en Sologne, et ici, nous nous retrouvons à Annecy pour nous arracher des griffes d’une secte.  » Elise Naudin venait de terminer la lecture du dernier ouvrage de Léopold Cuvier.  » Une intrigue complexe et époustouflante !

Sale temps, Sara Paretsky avec l’héroïne Vic Warshawski.  » Lacey Dowell reculait face à un ennemi qui demeurait invisible, serrant fort un crucifix contre sa fière poitrine blanche.  » Un scénario qui aurait été comme écrit pour le cinéma avec une écriture efficace mais qui ne laissent pas le temps de s’attacher aux personnages.

Shakespeare and Company, Sylvia Beach :  » Mon père, le révérend Sylvester Woodbridge Beach, D.D., fut, pendant dix-sept ans, le pasteur de la Première Eglise presbytérienne de Princeton (New-Jersey). «  Les souvenirs de la librairie parisienne éponyme (que si vous ne connaissez pas encore, c’est tant pis pour vous !) qui a vu passer James Joyce, André GidePaul Valéry, Jules Romains… Une narration vive, drôle et toute une époque culturelle en quelques pages…

 Doux repos à la librairie Shakespeare and co

A quoi rêvent les filles de Mindy Klasky :  » J’adore le théâtre.  » Un peu de chick-lit ,  » littérature de poulette  » littéralement, c’est-à-dire qu’en gros, l’effet de détente est immédiat et le souvenir peu persistant !

Unique dAlison Allen-Gray :  » Je suis tout en haut de la montagne, adossé à la roche, respirant l’air froid imprégné de l’odeur des moutons et de la senteur de la terre « . Mon fils Vincent a été scotché par ce livre, et à juste titre. Un très bon thriller jeunesse sur le clonage et l’identité, écrit avec finesse et avec des personnages très attachants ! 

Bonus de Laurent Chalumeau :  » Tout de suite, le jour où il était venu s’installer chez eux, un moment que Charlotte était à la cuisine, Fabrice avait dit à Romain,  » Sérieux ? ça te gêne pas que je suis pédé ? «  Des personnages déjantés, des actions qui partent en vrille, l’anti-polar où on se perd avec plaisir !

Si ma tante en avait de San Antonio :  » Je regarde tomber la pluie. «  C’était mon premier San Antonio, et le deal était que mon mari lise son 1er Jane Austen. Il a mis plus de temps à lire Orgueil et préjugés que moi à savourer les bons et jeux de mots d’un virtuose en la matière !

 

Bel été de lectures à vous ! 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s