La vie et rien d'autre

Tome 3

Juin : en attendant l’été

10 Commentaires

Bien qu’en pleine grande intendance scrogneugneu  (j’ai encore des leçons de zen à prendre chez Agathe),  j’ai pris le temps de descendre au jardin pour étendre le linge et faire le point de ce mois de juin écoulé. 

Le jardin vit sur ses acquis : encore des boutons à éclore pour le cognassier du Japon et l’hortensia aura bientôt toute son envergure, le raisin est plein de promesse, le laurier rose tient sa couleur effectivement et les moineaux attendent que je sois partie pour prendre leur bain… Boston se chauffe la moëlle sur la pierre chaude de l’allée et contemple comme moi le gazon jaune et sec malgré les pluies de juin.

 

Récemment mis à jour

Le jardinier en titre étant absent, c’est moi qui ai arrosé les tomates, et attendre un tuyau à la main que l’eau s’écoule ne me passionne pas outre mesure, mais m’a laissé le temps de repenser, dans un sourire, à la prière de Karel Capek dans L’année du jardinier :   » Mon Dieu, faites qu’il pleuve tous les jours, à peu près de minuit à trois heures du matin, mais que ce soit une pluie lente et tiède, afin que le terre puisse bien s’imbiber; qu’il ne pleuve pas sur la lavande et toutes les autres plantes qui Vous sont connues, dans Votre infinie bonté, comme des plantes amies de la sécheresse; si Vous voulez, je Vous écrirai la liste sur un bout de papier; et que le soleil brille toute la journée, mais pas partout (par exemple pas sur les rhododendrons), et qu’il ne soit pas trop ardent; qu’il y ait beaucoup de rosée et peu de vent, une quantité raisonnable de vers de terre, pas de pucerons, ni de limaces, pas de moisissures, et que, une fois par semaine, il pleuve du purin étendu d’eau et de la fiente de pigeon. Amen. « 

 

 Creative Commons License

 

10 réflexions sur “Juin : en attendant l’été

  1. C’est joli cette prière. Je pense que ça vaudrait le coup d’en faire une jolie pancarte et la planter dans le jardin histoire de rappeler ses devoirs au Monsieur qui fait la pluie et le beau temps.

  2. et elle est efficace cette prière?

  3. Dans notre jardin à l’abandon depuis le début des travaux … pas besoin d’arroser … les mauvaises herbes se dépatouillent sans problème !!!
    Nous allons passer 15 jours à essayer de remettre de l’ordre dans tout cela pendant nos vacances …
    Ordre … organisation … mais pourquoi a-t-on que ces mots-là à la bouche ??? Tu peux me le dire ?????

  4. Ah ah la la fameuse responsabilité de l’arrosage !
    J’aimerais bien prendre la place de ce chat et flâner, museau au vent, en plein air au milieu des fleurs !

  5. Une prière à écrire et à mettre au jardin! quoique moi j’ajouterai que le soleil passe plus à travers les arbres, j’ai trop d’ombre…
    Le laurier rose, impossible ici, mais quelle magnifique plante!

  6. Tu te souviens du jardin de La Faute de l’abbé Mouret?
    J’ai relu le bouquin il y a quelques années rien que pour le passage sur le jardin du Paradou.
    Bises!

  7. Le jardin est pour moi aussi source de bien-être et de détente.

  8. Ce qui me rappelle que le jardinier n’est pas là et que je dois aller arroser quelques plantations encore délicates avant que le soleil ne se mette à cogner trop fort… Quel bonheur un jardin! Ma Petite arrose sa « Petite patate douce » chaque matin et chaque soir, avec tendresse…
    J’ai abattu tant de travaux divers ces droits derniers jours, que le répit d’aujourd’hui, au jardin sera le bienvenu, avant de me remettre au boulot demain…
    Oui, zen… Un jour à la fois, c’est déjà bien…

  9. J’adore cette prière, c’est tellement vrai!

  10. Oui, c’est très drôle !