La vie et rien d'autre

Tome 3

Les mains dans les cheveux

15 Commentaires

J’aime me laver les cheveux, j’aime aussi me faire laver les cheveux chez le coiffeur, surtout quand il y a un petit massage du cuir chevelu à la clef… D’ailleurs, à l’origine, shampooing ou shampoing (Moi, je le préfère avec deux o) vient de l’anglais shampoo qui veut dire masser, à moins que cela ne soit ici de l’hindi, champô qui veut dire à la fois masser et presser… Car j’aime aussi me faire tordre et sécher les cheveux sous une serviette qui sent bon le blanc…

De 20 à 40 ans, j’ai rarement été chez le coiffeur : cela m’impatientait et j’étais toujours déprimée de voir ma tête pendant et après l’opération… Puis mes cheveux blancs sont arrivés que j’ai consciencieusement arrachés au début, jusqu’à être submergée par le nombre, et ai alors décidé de me faire teindre. Je vous rassure chez moi point de folie : j’ai du répéter deux ou trois fois à ma coiffeuse que je voulais MA MÊME COULEUR D’ORIGINE. La première fois, c’était un peu foncé, mais aucun dégât à déplorer… Evidemment, quand on a goûté au « plus-de-cheveux-blancs », ensuite on a un peu de mal à les voir reprendre le dessus.

C’est pourquoi, demain soir je vais devoir consacrer un heure et demie à cette opération de colorisation… Heureusement, j’ai du retard dans mes lectures de Elle, Gala et Paris Match, et pendant que je contemplerai les glamour chevelures de Julia Roberts et Jennifer Aniston, j’oublierai de me regarder dans la glace !

Mais j’en reviens à mon sujet principal. J’ai le phantasme du shampooing à la Robert Redford. Vous savez celui qu’il fait à Karen-Blixen-Meryl-Streep. 

Je suis tout à fait fascinée par les mains de Denys Finch Hatton et en oublie qu’il raconte Le dit du vieux marin… Et Karen Blixen semble apprécier…

Je suis tout à fait fascinée et je sussure shampooing à mon oreille, mais en anglais le mot est encore plus doux, duveteux, mousseux comme un bon shampoooo… Et il m’arrive encore de champouigner avec délice et vivacité les cheveux épais de mon fils cadet, en lui frottant les oreilles au passage, au propre et parfois au figuré…

  Creative Commons License

 

15 réflexions sur “Les mains dans les cheveux

  1. Si je gagnais au loto (je ne joue pas au loto), j’aurais un esclave (très bien payé) qui n’aurait pour besogne que de me masser le crâne… pendant des heures…..

  2. hehe sympa ce post shampoo
    moi aussi qu’on me shampooine….et je n aurrai rien contre un shampoo out of africaine
    bises d’ici
    Emma from SF

  3. Un des films que je revois toujours avec émotion… L’histoire est magnifique, ils sont si beaux tous les deux. Et quelle sensualité dans cette scène ! Et puis il y a l’Afrique magestueuse…
    Merci pour ce bon moment !
    A bientôt

  4. merci pour ton post …et alors cette couleur ? satisfaite ? moi j’ai horreur du coiffeur…c’est toujours trop long et puis je n’aime pas me faire masser les cheveux..le hic : à 22 ans j’ai des cheveux blancs depuis 5 ans deja ….pour l’instant je les laisse…on me demande parfois où j’ai fait faire mes meches grises qui sont sympa…alors je laisse courrir..mais je ferai sans doute comme toi prochainement …. bonne journée Zoe

  5. ah ce film quand même, ce film, un must !
    c’est un des rares que j’aui en DVD et que je ne me lasse pas de regarder, avec Moulin Rouge, Un singe en Hiver, Bleu de Kislowski, West Side Story…(enfin, dans d’autres styles…)

  6. … on vit la même galère alors je n’en peux plus de ces cheveux blancs ! en 15 jours à peine les racines reprennent le dessus (c’est pas glamour ça) … ça coûte deux bras à paris … que faire alors ? laisser tout ce blanc prendre le dessus ? je suis d’accord qu’il y a des choses bien plus graves mais moi ça me démoralise ! j’ai mis du temps à apprécier le massage du coiffeur en fermant les yeux … j’osais pas et je fixais le plafond sans vraiment en profiter !

  7. Les sourcils parfaitement épilés dans la brousse, ça m’épate ce sens du détail :O

  8. beaucoup de retard de lecture chez toi je repasse dès que j’ai un peu plus de temps pour lire ta madeleine !

  9. J’adore ce post et je me reconnais vraiment dedans
    comme toi je ne fréquente les coiffeurs que depuis que j’ai des cheuveux blancs et je me bat pour lutter contre le reflet ceci la couleur cela !!!!

  10. Souvenirs-souvenirs… !!
    Belle journée,
    Samantha

  11. Cette scène est fantastique

  12. C’est marrant, c’est le seul passage du film dont je me souvienne, qui m’ait marquée… Il faudrait que je le revoie.
    Les massages du cuir chevelu, je suis complètement fan et je vais chez le coiffeur demain ! Enfin, tout à l’heure.

  13. Il est un peu énergique son shampooing à Robert, non ? Je rêve de quelque chose de plus doux…… Et je comprends fort bien ce beau phantasme….. (Et si tu nous faisais une leçon : phantasme ou fantasme ?!)

  14. C’est aussi l’un de mes moments préférés au cinéma. Il y a ces deux magnifiques acteurs, la nature, la sensualité du shampooing, les paroles de Redford, le regard lumineux de Meryl Streep… J’ai vu ce film à douze ans avec ma grand-mère, et je crois que je ne m’en suis jamais vraiment remise!!

  15. Merci mille fois pour ce délicieux passage, ce film est l’un de mes préférés avec 37,2 le matin (rien à voir) mais tout autant romantique.Bonne séance chez le coiffeur c’est si agréable ces petits massages du cuir chevelu!