La vie et rien d'autre

Tome 3

Etes-vous ecofriendly ?

15 Commentaires

Pendant que l’uranium se déverse dans la terre japonaise pour plusieurs générations (C’est ce qu’on appelle bien sûr une énergie d’avenir…), j’ai fait l’inventaire de mes petits cailloux après vous en avoir parlé de manière plus générale précédemment et que Thalie a si bien illustré par une phrase de Gandhi :  » Vous devez être le changement que vous devez voir dans ce monde « .

Très modestement, voici la liste 3B (Bio Beau Bon) de la famille Today, avantageusement complétée des expérimentations et idées de Christine, Marion, Gérard et M. Today, qui :

– plante des arbres fruitiers (résultat de la consultation horticole à la fin du mois… suspens!),

  – trie déchets et dépose dans les bons bacs, composte et récupére l’eau de pluie pour cultiver son potager ce qui est un acte politique : ce n’est pas moi qui le dit mais lui,

– prend des paniers pour le marché et bannit le plus souvent les sacs en plastique, et pense à revenir aux mouchoirs en coton, et à renoncer aux lingettes, kleenex, sopalin…

– utilise la pierre d’alun comme déodorant, naturel et sans contenant… et on sent bon quand même ! Et bientôt même sort pour les savons et shampooings : passage au bio et contenants recyclables ou inexistants…, mais quelques efforts à faire pour les produits ménagers et les produits de maquillage…,

– grimpe quotidiennement sur un vélo pour M. Today (aux beaux jours) et dans les transports en commun pour le reste de la famille ; d’ailleurs parfois, comme nous vivons dans une grande ville, on se demande s’il est rentable de posséder une voiture…: s’il y en a qui sont passés à la location, cela m’intéresse !,

– achète produits de saison, locaux et biologiques le plus possible. Comme parfois, ils coûtent un bras, il faudrait sur le marché prendre le temps de faire le tour des étals et d’observer les prix, quitte à acheter ses carottes chez l’un et ses poireaux chez l’autre…, et achète leur viande de boeuf chez un éleveur bio, Merci Christine !

– fait certaines courses (huiles, potages, céréales, pain et biscuits parfois) dans un coopérative bio,  

– filtre l’eau du robinet à boire et n’achète plus de bouteilles d’eau plate. Quand la San Pé coulera du robinet ce sera encore mieux ! Mais les bains l’hiver c’est tellement doux…

– mange les bocaux de Mamie et fait des confitures pour que la nature dure, dans votre assiette, le temps d’un hiver et accommode les rogatons,

– est de plus en plus méfiante vis-à-vis des produits transformés issus de l’industrie particulièrement quand il y a ajouts de colorants, conservateurs, arômes et sel… , même si c’est bien pratique, il faut l’avouer,

– répare et donne avant d’acheter et de jeter ; d’ailleurs si j’ai tant à jeter, c’est peut-être parce que j’ai trop acheté…, et même si c’est un problème d’une personne sans soucis financiers majeurs, c’est une interrogation qui me traverse l’esprit de plus en plus souvent,  

– éteint les lumières et tout ce qui rayonne…, l’écran de nos ordinateurs, nos portables, etc. A ce propos, je me demande ce qui est le plus écologique : l’électricité ou les piles pour un réveil par exemple…

– utilise les ampoules basse consommation et a toujours préféré les petits éclairages d’ambiance aux grands plafonniers, et pense à remplacer toutes ces ampoules par des leds, merci Gérard !,

– privilégie les programmes écolo-économiques de nos appareils électro-ménagers et je dois empêcher M. Today de faire la vaisselle, dont c’est un des plaisirs de mon mari (je sais ce n’est pas banal…) d’autant plus que je suis la reine de l’optimisation du lave-vaisselle comme mon amie Christine (quand on est paresseuse, n’est-ce pas…), 

– a renforcé l’isolation de la maison : merci mon chéri ! Mais je suis une grande frileuse qui résiste mal à monter le chauffage malgré chaussettes, pulls, chocolat et bouillotte d’Hélène façon risotto,

– éteint son four 15 mn avant la fin de la cuisson car il continue à chauffer à la même température pendant cette durée : Merci Christine bis ! Pour les pizzas, par exemple, votre four consomme plus d’énergie à se préchauffer qu’à les cuire…

– recharge les piles rechargeables. Mais j’en ai assez d’acheter des piles plates pour toutes nos montres qui tombent généralement en rade à peu près en même temps… Mais où sont passées nos montres mécaniques d’antan…, et n’utilise plus l’ouverture centralisée de leur voiture…

– et n’a pas la télé… comment ça cela n’est pas une pollution ?! Je vous en reparlerai, vous verrez…,

4920594_blog

 Et puis, j’ai des amis qui :

– ont parlé d’installer des toilettes sèches (euh là, je passe mon tour…),

– ont installé un thermostat d’ambiance, des robinets thermostatiques, un ballon d’eau chaude solaire et des économiseurs d’eau sur tous leurs robinets, et pensent à une petite éolienne pour une électricité autonome

– sont adhérents d’une AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) ou association équivalente…,

– pratiquent des vacances éco-responsables,

– fabriquent leurs yaourts et leur pain bio,

– se soignent parfois aux médicaments bios (huiles essentielles essentiellement…),

– ont opté pour d’autres moyens complémentaires de se chauffer (poêle à bois en tôle, cheminée) et limitent ainsi l’usage du chauffage principal…

 – lavent leur voiture en station de lavage, plus cher mais l’eau est récupéré en circuit fermé,

– ont remplacé les petites bouteilles en plastique pour les sorties diverses par des gourdes,

– ont mis les appareils multi-médias sur interrupteur pour couper les modes veille particulièrement énergivores,   

– utilisent des boules de lavage qui permettent d’utiliser moitié moins de lessive, donc l’eau de rejet est moins polluée, achètent des produits de lavage écologiques, mettent le bicarbonate à toutes les sauces, comme adoucissant, détartrant, assainissant, frottent leurs vitres avec la micro-fibre sans produit et les sols avec moins de produit,

– utilisent les disques à démaquiller lavables et les mouchirs en micro-fibre,

– choisissent les températures basses de lavage de leur machine-à-laver et lave-vaiselle et nuitamment de plus et ont envisagé de faire creuser une citerne de récupération des eaux pluviales et d’y brancher les toilettes et la machine à laver…

 

Voilà ce qu’on appelle un cercle VERTueux, non ?

Creative Commons License

 

15 réflexions sur “Etes-vous ecofriendly ?

  1. Coucou Alexandra, L’ambassadeur du tri c’est une personne qui doit sensibiliser d’autres personnes à l’importance, la nécessisté et aux conséquences du tri des déchets.
    Dans notre famille, c’est un petit cousin collégien, passionné d’environnement, qui a choisit de l’être. C’est avec un grand et malin plaisir qu’il conseille et surveille le tri déchet pendant les réunions de famille. En général, ce sont des enfants qui sont ambassadeurs, histoire d’avoir un impact plus important sur son entourage.
    En plus, ma maman a longtemps été conseillère juridique dans un SIVOM (syndicat intercommunal V ?? ordures ménagères) et son bureau été tout proche de l’usine d’incinération des déchets !! Donc, on tri, on jette et on respecte les « bonnes poubelles » un peu comme une deuxième nature, et ça nous paraît naturel.
    Pour les inconvénients des noix de lavage : elles viennent souvent d’Amérique du Sud (donc importation par avion et empreinte carbone non négligeable), elles font pas mal de bruit dans le tambour de la machine à laver (donc pas sympa quand on la fait tourner la nuit [ en heures creuses car EDF moins cher] + gêne sonore quand on est en appart.), l’absence d’agent blanchissant, absent naturellement dans les noix, donne grise mine au linge. Le linge sort gris terne. Du coup on a vite arrêté car on avait, à l’époque, des tenues de travail blanches.
    D’ailleurs, l’autre jour, j’ai remarqué qu’une collègue utilisait les noix de lavage sans même lui demander car ses chemises étaient passées de « blanc normal » à « blanc triste » !
    A la maison, on utilise désormais de la lessive écologique. Je n’ai jamais tenté de fabriquer la lessive moi même (y’a plein de « recettes » sur le net) car j’ai un petit doute de mes capacités en chimie !

  2. Déjà testé les toilettes sèches (vacances à la ferme) ! c’est pas si mal que ça !!
    et je fais partie d’une AMAP … en plus des p’tites choses qu’on fait au quotidien comme tri, attention de ne pas gaspiller l’eau, etc….
    Mais bon, il faudrait bien faire plus !

  3. Ce qui étonne sans S et … ne va pas sans S aussi. FFFF, pardon pardon j’ai pas vérifié avt de poster

  4. Nous sommes sur la bonne voie. Amap et coopérative locale pour les courses. Je ne composte pas encore mais ç’est imminent et je trie, Je suis pas du tout convaincue par les noix de lavage mais j’utilise des produits maison verte.
    Plus de sopalin chez nous depuis toujours je crois ce qui étonnes souvent nos amis! Par contre encore des mouchoirs en papier. Pour les toilettes sèches mon amour de la planète ne vas pas jusque là…
    Dans les années à venir j’aimerais installer une citerne de récupération d’eau de pluie pour alimenter les toilettes par contre.
    Bravo à la famille Today pour cette belle leçon.

  5. Les noix de lavage, ceci dit, d’une ternissent le blanc comme l’a dit qqun au-dessus, et viennent….d’inde !
    Du bon savon de Marseille de chez nous, ça vaut les meilleurs détachants.

  6. Super post !!!!
    Et je me rends compte, non sans fierté, qu’on coche beaucoup de cases ! (en revanche, les toilettes sèches, par pour tout de suite )

  7. Pas de mal de points en communs avec vous dans la première parti. Dans la mesure du possible et en vivant en appart. … on a même un « ambassadeur » du tri dans la famille !!
    Y’a toujours du progrès à faire … Les limites sont plus souvent imposées par le porte-monnaie que par le manque de volonté !
    Perso, j’ai la nostalgie de l’époque des article consignés (verre, plastiques épais …) mais les noix de lavage, on en est revenus !

  8. Oui, bravo ! J’essaie aussi….. mais il y a de gros ratés (ou de grandes contradictions -encore !- …. ppfff!!!)

  9. Ton énumération m’a permis de me rendre compte que je suis sur la bonne voie!! Il y a pas mal de choses dans ta liste que je fais depuis quelques temps. Par contre j’ai abandonné les noix de lavage (qui grisaient le linge) pour une lessive verte… Continuons!

  10. Vert, j’veux bien… Mais les toilettes sèches… Je le sens pas trop !
    Belle semaine à toi, Flo

  11. C’est super !! moi, j’ai honte je ne fait pas le dixième de tout cela… J’essaie quand même d’aider ma planète sur quelques points qui sont devenus des marottes… et notamment la consommation en général… J’ai essayé, mais plus pour le fun, la lessive à la cendre… (je l’utilise pendant les vacances sur les couleurs foncées… il parait qu’à la longue ça grisaille ! .. mais ça marche bien et le linge sent naturellement bon… juste le propre quoi, pas la fraicheur alpine ou les envolées de fleurs ! )
    Bisous
    Isa

  12. Super récap’. J’avoue ne faire peut-être qu’un tiers de tout ça….. C’est une organisation… je m’en vais reprendre ces éléments point par point !

  13. Oui et on s’améliore. Tout peut se faire en y allant petit à petit. Les produits d’entretien, j’ai un carnet vraiment super, ça t’intéresse? Une fois l’habitude prise, on ne peut plus retourner en arrière. Pour les produits de maguillage je suis récemment passée à Lavera et je suis très satisfaite (je n’utilise pas grand chose il faut dire)
    Il y a aussi les diva et autres pour nous les femmes…
    Pour la voiture, ca n’existe pas le club partage-auto chez vous? Ici dans les grandes villes c’est très populaire. Tu payes un abonnement annuel et nesuite chaque location, à l’heure ou à la journée. Très pratique… Nous on pense de plus en plus à vendre notre grosse 7 places, la remplacer par une petite 5 places (on ne vit pas en ville) et louer une voiture pour les grands déplacements, ce qu’on fait déjà d’ailleurs. Ca revient moins cher à l’année et c’est plus écologique!
    Je pourrai continuer longtemps… mais juste pour le fun, va voir ce vidéo! http://www.storyofstuff.com/
    très instructif!

  14. Quelques point sur la listes sont réalisés au quotidien… pour le reste dur dur. Les habitudes dures à cuire sont chnagées au fur et à mesures quand à d’autres question de temps et d’argent… Mais on va bien finir par revenir à une façon de vivre plus saine! il le faut!

  15. Je suis sur la route même si il y a toujours des efforts à faire, mais la route est bonne et belle non ?