La vie et rien d'autre

Tome 2

Le verbe et le galimatias

13 Commentaires

Quand nous discutons avec Agathe des énoncés de devoirs, je lui réponds galimatias.

Parfois, mon fils cadet s’emmêle les pinceaux de la syntaxe et c’est un joyeux charabia qui sort de sa bouche.

Je lis une scène de souper dans I captured the castle, et je m’amuse et m’enchante de lire :  » Cela m’a semblé brusquement inouï que des gens se retrouvent tout spécialement pour manger ensemble, parce que la nourriture entre dans leur bouche et les paroles en sortent. »

Puis je vais sur Facebook et je vois ma filleule en grand désarroi, je m’enquiers des raisons de son trouble et elle me répond : tkt auj mds à cause devoir capillotracté. bzx.

Dans mon dernier billet, comme je vous souhaitais une bonne année, assortie de plein de voeux au choix dont celui-ci : … ne pas oublier qu’on est ni ce qu’on ressent, ni ce qu’on dit, mais ce qu’on fait…, Isabelle me répond « … c’est vrai en général, mais on devrait être ce que l’on dit, pour moi la parole est indissociable de l’être… je pense que ce n’est pas un hasard si le verbe s’est fait chair !! C’est bien parce que cela devrait être en concordance… « . Et je me dis que si un blog, en plus d’être agréable, distrayant et chaleureux, est enrichissant, c’est bien parce que parfois, vous me forcez à réfléchir, et j’ai répondu à Isabelle:  » Pour moi la parole est un obstacle, soit je me censure, soit j’en dis trop, mais je ne sais pas me “ poser “ en paroles, j’ai peur, je crois de me trahir ou de blesser. L’écriture au contraire me permet de tourner trois fois ma langue dans ma bouche… Ce que je veux dire aussi, c’est que, par rapport à mes enfants qui m’observent, on ne peut pas dire des choses et ne pas les faire… Mais peut-être qu’on atteint la sagesse quand il y a adéquation naturelle et parfaite entre la parole et l’être…. J’y travaille !  »

C’est pourquoi, je suis bien plus à l’aise à vous écrire, et si un jour vous me téléphonez, vous n’aurez droit qu’ à une pâle copie de moi-même…

Ce qui est drôle, c’est que le galimatias qui est un  » discours, écrit confus, embrouillé, inintelligible  » a des origines tout à fait incertaines et confuses à l’instar du charabia, du baragouin, du jargon et du sabir.

Le charabia est aussi un style incompréhensible et incorrect ainsi que le baragouin, mais le jargon et le sabir sont des langages en eux-mêmes bien qu’hybrides et fait d’éléments disparates et d’emprunts. Environ 95 % des mots de la langue française sont d’origine latine, et le français a accueilli et accueille encore de nombreux mots étrangers.

Peut-être aurez-vous du plaisir à reLire Zazie dans le métro, à découvrir la signification du  message de ma filleule, à reDire Voyelles, à deviner ce qui se cache dans les fautes d’orthographe d’un enfant…

Mais même les paroles inabouties, farfelues, abstraites ont leur beauté puisqu’elles émanent du désir de rentrer en contact avec… une autre personne.

Creative Commons License

Publicités

13 réflexions sur “Le verbe et le galimatias