La vie et rien d'autre

Tome 3

Courtepointe ou édredon ?

12 Commentaires

L’été est bien fini… Hier, nous avons allumé le chauffage. Et cela faisait déjà quelques jours que mon endormissement était facilité par mes chaussettes en grosse laine irlandaise et par la superposition d’une couche supplémentaire sur notre couette … 

Chez ma grand-mère, mon lit était fait d’un matelas de duvet et les draps et couvertures étaient recouverts d’un édredon au délicieux gonflant : plumes au dessus, plumes en dessous, que du moëlleux partout ! Difficile de s’échapper de l’étreinte du canard, chaude mais juste ce qu’il faut et si…enveloppante. On restait enfoui, il y avait juste le nez qui gelait et qui tâtait l’air extérieur pour savoir quand il serait raisonnable de sortir de ce refuge douillet.

Aujourd’hui notre lit est recouvert, hormis l’été, d’une courtepointe, mot qui vient de coute, lit de plume et de poindre, piquer. Avec nos couettes d’aujourd’hui, nous n’avons fait que mettre dessous ce qui était dessus !

La nôtre est un piqué marseillais, un ancien achat d’il y a vingt ans. A ne pas confondre, avec le boutis qui voit, chaque élément de sa broderie rembourré individuellement, contrairement au piqué.

Provence_Et__2010_022

Bizarrement, une courtepointe au Canada est un ouvrage constitué d’un assemblage de morceaux de tissus de tailles, formes et couleurs différentes ; on parlerait d’un patchwork en Europe et d’un quilt aux Etats-Unis. J’en rêve parfois d’un beau comme savent si bien les confectionner les Amish.

Et il n’en reste pas moins encore qu’aujourd’hui, le dessus-de-lit est la touche finale comme Saint-Simon le raconte dans ses Mémoires :  » On faisait son lit et il n’y avait plus que la courtepointe à y mettre. « 

Et vous, sous quoi abritez-vous vos rêves ?

Creative Commons License

12 réflexions sur “Courtepointe ou édredon ?

  1. très beau billet…..

  2. tres sympathique billet ! c’est rigolo de lire les coms’ également…je ne connaissais pas le piqué marseillais : c’est tres joli !
    moi c’est une couette bio équitable 100% recyclable elle est toute aplatie quand tu te couches et elle se gonfle une fois à l’interieur !
    super cadeau de mes parents !
    bonne journée a toi
    zoe

  3. Quand j’étais en Irlande, j’ai eu honte de nos pauvres lits à la maison en comparaison avec les lits meringue que nous avions à notre disposition… Je me disais que nos locataires irlandais devaient avoir l’impression d’être en prison, sur des grabats peu confortables… Mais OUF! il a fait vraiment très chaud!
    Je me suis promis d’améliorer notre chambre mais… je n’ai encore rien fait… (j’ai vu le prix des draps que je convoitais et Aïe! au secours!!!)

  4. Si je dis sous le corps de mon lover, tu me crois ?
    La couette en plus au-dessus et tu as chaud toute la nuit.

  5. Ma grand mere aussi avait une édredon en plume qu’on mettait par dessus les couvertures normales… j’adorais!!!!
    Mais lorsque j’ai découvert les couettes de plumes allemandes… coup de coeur! Mais ma moitié ne peut dormir sans un drap bien rentré. Donc, draps plus couette chez nous, et pas de courtepointe, ni quilt (pourtant j’avoue qu’ils me plaisent ceux des Amish!)

  6. Nous avons bien un édredon, comme celui qu’avait ma grand’mère, un édredon vert pas très esthétique mais qui formait un joli arrondi sous le dessus de lit en boutis. Oui, mais voilà, M. mon mari le trouve trop chaud, nous l’avons donc troqué contre un « duvet » anglais so chic qui nous tient très chaud lui aussi.
    Je dors avec mes chaussettes anglaises rose vif mais tellement confortables. La chaudière n’a pas voulu démarrer aujourd’hui, gageons que mes chaussettes et notre « duvet » nous tiendront chaud quelques nuits encore !

  7. et bien sous une couette 100% pétrole, ça ne fait pas rèver ! mais j’y arrive quand même !
    j’ai connu moi aussi l’edredon et le matelas de laine chez une amie, cela date de 20 ans et aujourd’hui encore, je me souviens de cette impression d’être dans un nid.

  8. voilà un billet qui me plaît beaucoup, moi je dors avec trois couettes synthétiques(ou quatre, les dures nuits d’hivers…)ce que j’aime par dessus tout c’est mélanger les imprimés et les couleurs de mes housses de couettes et taies d’ oreillers, en ce moment c’est un festival de fleurs petites et grandes, mélangées à des motifs géométriques, l’important c’est l’harmonie des couleurs…douces et fraîches de préférence…hmmm quel bonheur!!!!!!!!

  9. Ton billet donne envie de rouler en boule sous une bonne couverture !!
    Chez nous c’est couette synthétique car grosse allergie à la plume pour mon chéri et car j’ai un très mauvais souvenir d’édredon en plumes chez ma grand-mère sous lequel j’ai failli m’étouffer tellement il était lourd!! Par contre, elle avait des draps en flanelle fabuleux !!
    Pour mon père, originaire du Sud-Ouest, la courtepointe c’est juste un châle … va comprendre !!

  10. moi aussi j’adorais les edredons en plume de mes aieux !!!
    bisous
    florence

  11. oh la la que j’aime ce billet car souvent souvent j’en parle des edredons de MA Mamie adoree.
    Et puis des courtepointes posees l’ete car il y faisait trop chaud pour les plumes. Et puis des gens qui melange tout entre boutis hors de prix qui n’en sont pas souvent !!…
    Bref moi j’aime les draps et les couvertures. J’ai un Quilt ( puisque je vis ICI) pour l’ hiver et un vieux pique… mais je reve je reve d’un vieil edredon sauf que… fait pas assez froid !
    Emma from San Francisco

  12. De la plume ! J’ai les mêmes souvenirs chez ma grand-mère : plume dessous, plume dessus…. hummmm…. En ce moment, je me glisse sous deux couettes, dont une en plume…. et c’est bon !