La vie et rien d'autre

Tome 3

Provence 5 : le végétal

4 Commentaires

Il y le roi, l’olivier (l’aglandau règne de Forcalquier à Oppedette) devant lequel Jean Giono s’incline, qui écrit :      » Je suis collé des deux mains dans cette glu d’olives. Que Dieu à l’instant me ferme le monde comme un livre et dise : c’est fini, que la trompette sonne l’appel des morts, je me présenterai en jugement en caressant des olives dans mes mains ; si je n’ai plus de mains, je caresserai des olives dans mes os, et si je n’ai plus d’os, je suis sûr que je trouverai un  » truc  » pour continuer à caresser des olives : ne serait-ce qu’en esprit. « ,  et la reine la lavande et leur dauphin le lavandin qui jouent du bleu, du mauve et du violet tandis que les tournesols rivalisent de leur jaune et tournent autour de l’autre roi de là-bas, le soleil…

PROVENCE_20104

Crédit : la plupart des photos sont de M. Today.

Il y a les amandiers, l’épeautre et le blé, le cyprès et le chêne vert dont les feuilles persistent et plein d’autres jolies fleurettes qui s »épanouissent dans les prés, les garrigues, les bois et les haies. Et le platane à l’ombre bien venue.

Il y a bien plus de verts que je n’aurais imaginé…

4 réflexions sur “Provence 5 : le végétal

  1. mon huile d’olive favorite!, je fais également un commentaire sur les bles etc…..connaissez vous le pain Vicking? un régal!
    nos boulangers sont souvent des artistes et un bon pain vaut tous les gateaux!

  2. Oui, tu as eu de la chance parce qu’il a tant plu au Printemps! Jamais elle n’a été si verte cette belle Provence!

  3. Du vert, du soleil, et de l’ombre chantante…… Hummmmmm…..

  4. quand tu nous tiens…J’ai habité 20 ans en Provence et je suis passée à peu près partout ces beaux endroits que je redécouvre avec toi…Hummm, il ne manque que l’odeur à tes photos pour y être pleinement.