La vie et rien d'autre

Tome 2

La Comtesse de Ségur

4 Commentaires

Lire les livres de la Comtesse de Ségur, c’est assister à une pièce de théâtre et rentrer dans un monde vivant.

Lire la Comtesse de Ségur, c’est sucer un bonbon sucré mais très acidulé aussi !

111

Huile sur toile par Gaston de Ségur, vers 1840. (détail). Collection particulière.

Lire la Comtesse de Ségur, c’est aimer prendre le risque de se faire mal et d’égratigner les bons sentiments à coups de martinet.

Qui n’a pas un souvenir de L’Auberge de l’Ange gardien et des redoutables emportements du Général Dourakine ? Des petites filles modèles Camille et Madeleine de Fleurville et des cheveux frisés de Sophie sous la gouttière ? Qui n’a jamais surnommé l’âne du pré d’à-côté Cadichon ? Qui n’a pas ri et tremblé aux frasques du Bon petit diable ? Et qui n’a pas souhaité La fortune de Gaspard ?

Si un jour, vous allez du côté de la Normandie, allez rêvasser à votre enfance du côté des Nouettes et arrêtez-vous au petit Musée d’Aube, pour renouer avec elle encore une fois. Comme Sophie Rostopchine, après une enfance terrifiante et solitaire, donnez une autre chance à vos souvenirs et relisez ses histoires où morale et cruauté, énergie et violence cohabitent dans les pages.

Et remercions-la encore d’avoir donné naissance, grâce à sa force vitale et à son écriture, à un 19ème siècle qui retient son souffle et qui se meut, à un monde normalement habité de forces obscures et de besoins de rachat, qui cohabite entre anges et démons à grands coups de pinceaux.

Bibliographie

  • La Comtesse de Ségur ou l’enfance de l’art, Claudine Beaussant, Robert Laffont, 1988.
  • Une biographie qui donne la parole à la Comtesse : agréable moment imaginaire.

  • La Comtesse de Ségur née Rostopchine, Ghislain de Diesbach, Perrin, 1999.
  • Ecriture élégante et finesse de l’analyse.

  • Comtesse de Ségur née Rostopchine, Hortense Dufour, Flammarion, 1990.
  • LA biographie : très complète, très documentée, très bien écrite.

  • Le petit monde de la Comtesse de Ségur, François Bluche, Hachette, 1988.
  • Un historien qui retombe en enfance mais sans oublier de nous donner le contexte.

  • La Comtesse de Ségur ou le bonheur immobile, Francis Marcoin, Artois Presses Université, 1999.
  • Une approche littéraire, linguistique, psychologique : il faut s’accrocher mais on est récompensé !

  • La Comtesse de Ségur, Europe (revue littéraire mensuelle), juin-juillet 2005.
  • Des articles pointus pour aller au fond des choses : un régal !

Creative Commons License

Publicités

4 réflexions sur “La Comtesse de Ségur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s